Ce que la psychologie sociale nous apporte réellement

psychologie sociale

Les choses matérielles ne sont pas simplement celles qui nous aident au quotidien. Si la psychologie sociale est une des matières à problématiques dans le monde de la science humaine, c’est que la question qu’elle résout apporte plus que de la compréhension. C’est un principe qui garantit le développement d’une communauté, voire d’un pays. En effet pour que chaque individu de la communauté puisse interagir et tisser des liens, il faut comprendre chacun d’eux.

Anticiper, nos réactions face à des situations diverses

Si vous voulez réellement savoir ce qu’est la psychologie sociale, il faut demander plus d’un expert, mais aussi le psychologue plus près de chez vous. Eh oui ! Grâce à un accompagnement d’un psy, une personne peut s’identifier, ou du moins identifier son blocage pour qu’à l’avenir il puisse apporter sa propre résolution. Par ailleurs, selon les principes de la psychologie, chaque individu, ou groupe réagit différemment face à une situation, d’où « le comportement » ! La vraie formule c’est que ce comportement résulte d’une situation immédiate et de la réaction palpable l’individu ainsi que de ses pensées.

Mesurer nos degrés d’obéissance

L’obéissance permet de faire fonctionner la hiérarchie au sein d’une société. Il y a en effet des personnes qui mènent et d’autres menées. L’exemple concret est la hiérarchie au sein d’une entreprise. L’autorité n’est pas simplement le fruit d’un CV bien garni de diplôme et d’expérience, mais de l’influence. Milgran, le psy célèbre a démontré que des personnes obéissent aveuglément à ceux qu’ils pensent être supérieures à elles et d’autres se demandent tout en obéissant et certains refusent d’obéir. Une telle expérience contribue ainsi à identifier les vrais catalyseurs de développement, mais aussi les barrières les plus courantes. C’est un modèle que l’on peut transposer au sein d’un foyer, d’une communauté restreinte ou large ou même pour le cas d’un pays.

Déterminer les éléments qui peuvent influencer nos décisions

« Quand tout le monde a tort ; c’est que tout le monde a raison ! » C’est pourquoi, Asch, le célèbre psy a initié une expérience qui démontra que la décision d’une personne n’est pas le fruit de sa propre pensée, mais des influences qu’exerce l’avis de son groupe. Même chez une question évidente et palpable, un individu est amené à raisonner à la manière de tout le monde et non de la logique des choses. Jane Elliot de son côté, a pu mettre en évidence que la marginalisation, ou du moins la distinction, du niveau entre deux ou plusieurs groupes de la société est issu de leur perception. Ainsi chaque société impose leur norme, où chaque membre est tenu d’obéir au risque de se faire exclure ou de ne pas être admis dès la première intrusion.

Bref, la psychologie sociale peut changer chacun de nous et puis le monde

Le simple fait de trouver une place au sein de la société n’est pas ainsi une mince affaire. Encore faut-il s’intégrer même si les normes sociales vont à l’encontre de nos principes ? Mais il en faut creuser plus pour savoir ce qu’est la psychologie sociale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *